Apologie du livre de photo

2010/12/06

On a diffusé la photographie autant sinon plus dans les livres que sur les cimaises. Qu’est-ce qui accorde si bien la photographie et l’imprimé? Petite réflexion sur le livre de photographie.

Le premier livre de photographie, intitulé The Pencil of Nature, a été publié dès 1844 par Fox Talbot lui-même, inventeur du procédé négatif positif. Son livre comportait des calotypes collés à la main. Les années qui ont suivi, de 1850 à 1880, ont constitué un premier âge d’or des publications photographiques. Plusieurs photographes européens se sont insérés dans le courant orientaliste de l’époque pour produire des livres et des portfolios sur l’Italie, la Grèce et le Moyen-Orient. Au XXe siècle, certains ouvrages ont laissé leur marque. On peut citer Let Us Now Praise Famous Men de Walker Evans (1941), Images à la sauvette d’Henri Cartier-Bresson (1952) et The Americans de Robert Frank (1958). Plus près de nous, Martin Parr s’est fait l’apôtre du livre de photo; il en a publié 50 et en a édité près de 25.

Où se trouve l’attrait du livre de photo? Pourquoi a-t-il jalonné l’histoire de la photographie? La capacité de la photographie d’enregistrer mécaniquement l’image a facilité la création de séries. La série favorise la comparaison et l’approfondissement. La multiplication des points de vue d’un même sujet, d’un même thème produit un effet d’imprégnation insidieux. Une seule photographie épuise rarement un sujet alors que la série l’amplifie. Cela tient peut-être à la banalité même de l’image photographique. C’est par l’accumulation des perspectives que celle-ci prend son envol. Le livre de photo en permet le regroupement.

Contrairement à la peinture et au dessin, la photographie est un art d’impression; une photographie dans un livre demeure une photographie. À l’inverse d’une exposition en salle, le livre de photo invite à une expérience intime et conviviale. Il forme un objet. Il est permanent : on peut le déposer et le reprendre. Il se conserve. Il représente un moyen populaire de diffusion alors que l’épreuve à édition limitée demeure élitiste.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :