Pertinence et impertinences

En voyage, avec la montée du numérique, on ne voit plus qu’à travers son appareil photo, quand on ne se prend pas soi-même en photo. Le partage immédiat que permet le numérique fait en sorte que l’image de la réalité devient plus importante que la réalité elle-même.

La photo intitulée « Le château ressemblait à un musée » a remporté le prix Reportage au concours 2007 du magazine Photo à Paris.


Galerie de l’Alliance française d’Ottawa, 2008

« Le château ressemblait à un musée »
« Le château ressemblait à un musée »
2008
55 x 80 cm
Jet d’encre sur papier


« Les statues étaient rigolotes »
« Les statues étaient rigolotes »
2008
55 x 80 cm
Jet d’encre sur papier


« La désolation était saisissante »
« La désolation était saisissante »
2008
55 x 80 cm
Jet d’encre sur papier


« Les costumes dataient de l’époque victorienne »
« Les costumes dataient de l’époque victorienne »
2008
55 x 80 cm
Jet d’encre sur papier


« Les familles vivaient comme il y a 500 ans »
« Les familles vivaient comme il y a 500 ans »
2008
55 x 80 cm
Jet d’encre sur papier

 

Une Réponse to “Pertinence et impertinences”

  1. Elaine Malo Says:

    Votre approche et démarche de la photographie sont très intéressantes. Ces photos de touristes sont même dérangeantes.
    Bravo de me faire voir la photo d’un autre oeil.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :